Le Fat Bike

1 – Histoire

Cette pratique s’est surtout installée à partir du milieu des année 80.
Le premier « Fatbike » est dessiné par le cycliste français Jean Naud,en 1980.
Quelques années plus tard, un groupe d’Alaskains pratiquant le vélo de montagne décide de concevoir un vélo quatre saisons. Simultanément, au
Nouveau-Mexique, Ray Molina commande un modèle de vélo utilisable dans des dunes.
En 2001, le concepteur Mark Gronewald enregistre la marque de commerce « Fatbike ».
La popularité de la discipline explose au début de l’année 2010, avec l’organisation d’événements et une meilleure réglementation.
Bien que le VTT reste pour l’instant dominant, l’utilisation de roues de « Fatbike » s’est étendue par effet de mode.

C’est un vélo aux grosses roues, initialement prévu pour rouler sur la neige, et de plus en plus utilisé dans les stations de montagne.
On le déplace géographiquement de la montagne à la mer, de la neige au sable, Cela devient le moyen pour rider le littoral.

Nos plages, ces étendues rendues si vastes par le jeu des marées deviennent comme des pistes de ski, de fabuleux « ride » à parcourir en « Fatbike ».

C’était un lieu où l’on peut apporter des sensations, fortes, délicieuses, ludiques, familiales ou sportives, de l’aventure et de la sensation pour tous, dans un cadre sécurisé parce qu’aménagé:
Et quelle sensation!
On redécouvre littéralement ce que peut être une ballade sur la plage, pratiquant un nouveau sport de glisse, l’ivresse, de glisser dans l’air, de voler sur la terre et sur l’eau, dans une odeur d’iode et rafraichi par les embruns.
C’est une activité qu’on peut pratiquer toutes l’année, quelque soit le temps ( comme le ski). Elle s’adresse tout autant à une jeunesse sportive, qui recherche performance, fun et défoulement, qu’à un groupe familial ou amical désirant faire une ballade au plus près de la nature.